web 2.0

Le terrain poussin existe

Au cours du premier TIJ, certains se sont insurgés de la modification du règlement pour la catégorie poussin (terrain adapté avec un filet positionné à 1m40 et le couloir du fond supprimé). Un peu comme si l'on réduisait nos ambitions en diminuant les dimensions du terrain. Cette résistance au changement est louable puisque ni les chinois ni les danois n'ont adopté ce mini terrain. Et si pour une fois on faisait différemment ou plutôt si l'on s'inspirait de la France du tennis, du basket ou du handball. Et si l’on innovait pour tenter de rattraper le retard sur les nations majeures. Il s'agit donc d'une décision importante qui a été portée par la Direction Technique et validée par la commission Nationale compétition. Les arguments avancés en faveur de cette réforme ont des conséquences qui s'inscrivent dans le Dispositif Jeunes. En effet, une des priorités d'apprentissage du MiniBad consiste à développer une grande maniabilité. Cette habileté s'exprime tout au long de la formation du joueur et son expression est souvent spectaculaire au plus haut niveau.

Ce terrain poussin n'est donc pas simplement dédié au débutant, bien au contraire, il devrait favoriser l'évolution du jeu des meilleurs jeunes :

  • exploiter des trajectoires piquées : amorti, slice, smash (ETRE EXPLOSIF)
  • exploiter l'espace avant (ETRE PRECIS)
  • développer un sens tactique en construisant le jeu par le mi-court et l'avant du court (ETRE LUCIDE)

Pour résumer, il suffit donc d'attaquer pour gagner, simplement parce qu’un volant va plus vite lorsqu’il descend et que l’adversaire va disposer de moins de temps pour s’organiser. La conception du jeu se trouve profondément bouleversée car nous proposons un badminton centré sur la vitesse et donc le temps en nous distanciant d’un badminton « gagne terrain » où le joueur s’organise pour faire reculer l’adversaire …en relevant le volant. Il conviendra alors d'adapter les séances d'entraînement pour apprendre aux poussins à :

  • attaquer et jouer dans la vitesse
  • défendre en améliorant le travail de maniabilité en main basse
  • avoir du contrôle (en main basse et en main haute) pour exploiter l'espace arrière
  • ne pas relever systématiquement les volants en utilisant le service court par exemple

Voici donc les enjeux d'une telle réforme, préparons les poussins français à jouer un badminton moderne et évolutif. Le terrain poussin existe, c'est une orientation fédérale forte, engageons nous tous, anticipons, expérimentons cette dimension nouvelle. Dans les saisons à venir, il sera alors possible d'en faire un bilan en constatant l'évolution du jeu chez les plus jeunes.

2 Responses to “Le terrain poussin existe”

  1. Aucun problème pour le changement Eric ! Mais quand un poussin à joué 3 saisons avec des terrains "adultes" et qu'on lui annonce ce changement le jour de l'épreuve, ça ajoute juste de la pression supplémentaire car il s'agit là d'un vrai exercice. Il est toujours bon de l'avoir déjà pratiqué à l'entrainement avant de le tester en competition. L'effet pédagogique est je pense anti-productif ! Mais tout cela n'est que du ressenti et on vous fait confiance à 200% concernant l'avenir de nos jeunes.

  2. Pour nous c'est une très bonne idée pour le minibad adressé aux poussins 0 et -1. Effectivement, ils n'ont pas assez de force et de technique pour envoyer le volant jusqu'au fond du terrain. Quant aux poussins 2, ce sera du travail supplémentaire pour les entraîneurs : il faut les former sur des terrains "adultes" en fin de saison car ils vont passer bejamins 1 la saison prochaine.  L'enfant doit adapter son jeu à la fois avec la croissance physique et la modification du terrain. C'est beaucoup à la fois.  Est ce une longueur d'avance ?
    J'ai remarqué qu'aux p'tits volants n°1, les jeux n'étaient pas aussi explosifs et naturels comme les autres années pour certains qui ont déjà joué 2 ou 3 saisons. On n'a pas l'impression de voir des élites jouer, car ils ont peur de mettre les volants OUT. C'est dommage.
    A mon avis, si les Danois et les Chinois n'ont pas adopté cette réforme,  c'est qu'il y a une raison. 
    Mais expérimentons cette nouvelle dimension, on ne sait jamais.

Leave a Reply